Déclaration des personnels de l’équipe Persée au Conseil d’Administration du 18 mars 2011 – Université Lumière Lyon 2

Les personnels BIATOS de PERSÉE souhaitent témoigner de leur très grand attachement au programme PERSÉE. Développé au sein de la communauté universitaire, PERSÉE est un service public qui numérise, archive, valorise et diffuse gratuitement des millions de pages d’articles et de monographies à haute valeur scientifique :

  • PERSÉE est une des plus grandes bibliothèques numériques scientifiques francophones avec plus de 350 000 documents scientifiques en texte intégral, en ligne, en accès gratuit.

  • PERSÉE est un outil de valorisation internationale du patrimoine scientifique au service de la communauté académique, depuis 2005.

  • PERSÉE dénombre 3,6 millions de documents téléchargés et 19,5 millions de consultations en 2010, au niveau national et international.

  • PERSÉE collabore avec des centaines d’éditeurs scientifiques, d’universités françaises et étrangères (La Sorbonne, Louvain etc.), et d’instituts de recherche (Maison de l’Orient et de la Méditerranée, les cinq Écoles Françaises à l’étranger, les IFRE, M.I.T., Stanford, etc.).

Les personnels de PERSÉE souhaitent informer les membres du CA que :

  • PERSÉE ne se limite pas un site web. PERSÉE repose sur une chaîne de numérisation, de documentation et d’archivage et sur une infrastructure informatique lourde dont la gestion nécessite des compétences professionnelles spécialisées.

  • PERSÉE n’est pas un programme terminé. Les missions de PERSÉE ont été étendues, au-delà des revues scientifiques, en 2010, avec la numérisation des fonds des presses universitaires et des écoles françaises à l’étranger. En témoigne la diffusion des publications de la MOM et de l’École française de Rome sur le portail PERSÉE.

  • Lyon 2 n’est pas le seul établissement d’enseignement supérieur et de recherche à participer à PERSÉE. Lyon 2 est la tête d’un réseau réunissant l’université Panthéon Sorbonne – Paris 1 et l’UMS 3036 (Université René Descartes – Paris 5, CNRS) qui mettent à disposition de PERSÉE 8,5 ETP; sur leurs ressources propres.

  • Persée est une réussite de l’université Lyon 2. Le programme est à ce titre inscrit au quadriennal 2007-2010 de l’université et il participe au rayonnement international de l’institution.

  • Enfin, Persée n’est pas déficitaire. Les résultats du programme Persée, sur les exercices 2003 à 2010 du budget de l’université, présentent un solde créditeur.

Les personnels de PERSÉE constatent la décision gestionnaire de la présidence de l’université Lumière Lyon 2 de se désengager complètement du programme PERSÉE. Ce dernier est reconnu comme une réussite incontestable par l’ensemble de la communauté académique, au niveau national et international. La pétition de soutien au programme PERSÉE a réuni 11 685 signtaires en une semaine.

Les personnels de PERSÉE dénoncent la communication de la présidence et les modalités de mise en œuvre de cette décision. Ils soulignent la contradiction entre le discours bienveillant de la présidence de l’université Lyon 2 concernant l’avenir de PERSÉE et les procédures imposées. Son objectif n’est pas d’assurer le développement de PERSÉE dans un nouveau cadre institutionnel mais de se débarrasser le plus rapidement possible de ce programme quelles qu’en soient les conséquences. Il est paradoxal que l’université Lyon 2 se désengage complètement du programme Persée alors même que « sur le plan national, André Tiran estime qu’il ne « serait pas anormal que les universités françaises de SHS cotisent » pour le développement de PERSÉE. »

Lors des dernières discussions avec PERSÉE, la présidence de Lyon 2 a proposé la mise en place d’un groupe de travail qui organiserait « le transfert matériel du programme Persée au PRES ». Les personnels de PERSÉE refusent une gestion segmentée du transfert avec des calendriers différenciés pour les personnels, l’infrastructure informatique et les locaux. Une telle approche conduit de facto à l’éclatement de l’équipe et à l’interruption du programme.

La présidence de Lyon 2 s’est engagée par écrit à préserver la situation individuelle de tous les personnels. Les personnels de PERSÉE s’interrogent sur la réalité de ces garanties alors que le PRES de Lyon a seulement donné un accord de principe au rattachement de PERSÉE et qu’aucun modèle institutionnel n’est encore défini.

La présidence Lyon 2 est responsable de la crise actuelle car elle méconnait les missions, le fonctionnement et la complexité de Persée ; car elle a fait le choix de la précipitation individuelle au détriment de toute action réfléchie et concertée.

Les personnels de l’équipe Persée expriment 4 revendications :

  • Point 1 : les personnels de l’équipe Persée défendent la dimension nationale de PERSÉE et son enracinement local. Ils demandent des engagements fermes garantissant la continuité du programme PERSÉE, son développement et la préservation des intérêts personnels.

  • Point 2 : les personnels de PERSÉE demandent la formalisation des engagements de l’Université Lyon 2, du PRES-UdL, du CNRS et du MESR. Cet accord doit préfigurer la future assise institutionnelle de PERSÉE et organiser une période de transition. Cette dernière doit également, de toute urgence, trouver un cadre juridique clair.

  • Point 3 : les personnels de PERSÉE refusent toute approche de la période de transition qui ne soit pas globale. En particulier, le maintien de la cohérence de l’équipe doit prévaloir sur des solutions palliatives de redéploiement sur des missions autres que PERSÉE.

  • Point 4 : les personnels de PERSÉE n’acceptent pas que le programme national PERSÉE (les personnels et l’infrastructure informatique) soit expulsé de ses locaux actuels sans être relogé dans des locaux d’une surface utile équivalente et au sein d’une institution publique.

Les personnels BIATOS de PERSÉE solidaires.

A propos Équipe Persée

Blog de l'équipe Persée.
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Déclaration des personnels de l’équipe Persée au Conseil d’Administration du 18 mars 2011 – Université Lumière Lyon 2

  1. Sylvia Bozan dit :

    La participation de l’UMS 3036 à Persée est entièrement dépendante de l’équipe lyonnaise, des outils et compétences que celle-ci a développés. Nous avons mobilisé depuis 3 ans des moyens matériels et humains provenant à la fois de l’université Paris Descartes et du CNRS (INSHS et TGE Adonis). Nous prenons en charge une dizaine de revues et nous sommes nous aussi très attachés à la poursuite de ce programme et à son développement. Il nous parait essentiel que les revendications mentionnées dans cette déclaration soient prises en compte.
    Sylvia Bozan, directrice adjointe de l’UMS 3036

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s